Pourquoi notre qualité est tout simplement supérieure

Quelle essence de Bois ?

Les différentes essences disponibles et comparatif :

Origines Aspect Coeur Aubier Impregnations *
Pin Sylvestre Val de Loire, Massif Central, Scandinavie, Europe de l’Est. Brun-rouge nettement veiné, cœur et aubier différenciés. Rouge brunâtre, naturellement durable. Très imprégnable, classes I, III et IV par traitement. 350L/m3
Douglas Limousin, Massif Central, Normandie Brun-rouge rosé, cœur et aubier peu différenciés Rose brun saumoné, naturellement durable. Jaune, brun clair, moyennement imprégnable, classe II et III par traitement. 200L/ m3
Epicéa Jura, Alpes du nord, Massif Central, Scandinavie. Blanc, jaunâtre, bois tendre et homogène. Très présent, peu distinct de l’aubier, non imprégnable, peu durable Peu imprégnable, classes II et III par traitement. 100L/ m3

* peut varier selon la proportion du cœur et de l’aubier.

Nous avons choisi le pin sylvestre pour plusieurs raisons :

  1. Son aubier facilement imprégnable. Ce qui permet de faire un bon traitement
  2. Sa densité plus élevé que le douglas et l’épicéa
  3. Sa résistance aux écarts de température

En effet le pin sylvestre est compatible pour un emploi en classe IV (contrairement aux douglas et épicéa qui ne peuvent être traités qu’en périphérie).

Le bois doit répondre à des critères stricts pour lui assurer la durabilité demandée dans la classe d’emploi pour laquelle il est mis en œuvre.

L’aubier : Partie imprégnable
Le cœur : Naturellement durable (remplis de substance comme le tanin, et la résine), résistant aux attaques d’insectes et champignons et une très faible perméabilité.

Les normes NF EN 350, NF EN 351, NF EN 460, NF 50-105-3 décrivent l’imprégnabilité et la durabilité des essences. Elles donnent aussi des exigences du pénétration et de rétention de matière active des produits de traitement du bois. 

Quelle classe d’emploi ?

Il existe 5 classes d’emploi du bois, qui se définissent selon les expositions du bois en service aux risques biologiques (insectes, champignons et autres micro-organismes).

Classe d’emploi i : bois sous abri, protégé des intempéries non soumises à humidification

Classe d’emploi ii : bois sous abri, protégé des intempéries, soumis à une humidité occasionnelle

Classe d’emploi iii : bois soumis à des alternances d’humidité et de sécheresse, sans contact avec le sol

Classe d’emploi iv : bois soumis à des humidifications fréquentes ou permanentes, en contact avec le sol ou susceptible de piéger l’eau.

Classe d’emploi v : bois en contact avec de l’eau de mer.

Ces classes définissent un niveau de risque auquel le bois est soumis en fonction de son utilisation et elles impliquent un procédé de traitements spécifiques en adéquation avec ce risque.
Nos barrières bois étant en contact avec le sol, la classe d’emploi correspondante est la classe iv.

Quelles étapes avant les traitements ?

Il n’y a pas de lien entre la classe de traitement de bois et la garantie. On peut certifier un pin sylvestre pour un emploi en classe iv tout en ne suivant pas à la lettre les étapes requises pour assurer un bon traitement. la durabilité d’un bois est donc variable, elle est en fonction du sérieux apporté au traitement ainsi que la qualité de bois.
Les points importants :

La sélection : grâce à une connaissance de la forêt, Horse Stop® effectue une sélection des meilleurs arbres provenant de forêts à croissance lente.
Usinage des bois avant imprégnation
Préparation des bois : horse stop prend une grande précaution à la qualité de l’emballage du bois avant traitement en séparant les différentes rangées de bois pour un meilleur séchage du bois (aération – ventilation) et une meilleure imprégnation.
Vérification du taux d’humidité avant traitement.
La qualité du matériel de traitement et les cycles d’imprégnation.
La dilution du produit de préservation.
La pénétration du produit.
La rétention du produit dans l’aubier.

Quelles performances sont demandées ?

Au produit de traitement et au procédé de préservation

Les performances demandées aux produits de traitement sont indispensables pour conférer au pin sylvestre la durabilité nécessaire dans sa classe d’emploi.
Les produits utilisés sont certifiés par le FCBA sous la certification CTBP+
Pour l’application de ces produits de traitement, l’injection en autoclave reste le procédé le plus efficace. Le bois est ainsi protégé durablement contre toutes les attaques biologiques (champignons et insectes y compris termites) et contre son vieillissement accéléré en milieu humide ou particulièrement difficile.

Le processus de préservation du bois : l’imprégnation en Autoclave.

 

Traitement marron disponible sur demande suivant quantité.

Le traitement en autoclave vide et pression permet d’imprégner en profondeur, jusqu’au cœur du bois, un composé insecticide, fongicide et anti-termites non toxique pour l’homme et l’environnement. La résistance du bois aux attaques naturelles (intempéries et parasites) se trouve renforcée.
Un bois traité Classe III ou IV est un abus de langage et n’est pas preuve de performance ou d’aptitude à l’usage. En revanche, le bois traité pour un emploi en classe III ou classe IV est correct.

Quel retour sur l’environnement ?

Conscient de l’impact de la gestion durable des forêts, Horse Stop a pour objectif de promouvoir une gestion responsable des forêts. Nos approvisionnements sont issus de forêts gérées durablement, et nous travaillons sur la mise en place d’un label le garantissant. L’acceptabilité Santé et Environnement sont attesté par la marque CTB-P+ du produit de traitement.

Quelle garantie ?

La certification CTB-B+

CTB-B+ est une marque collective de certification de FCBA, sous accréditation du COFRAC, qui atteste des performances des bois en service en termes de durabilité.

La qualité d’un bois certifié CTB-B+

C’est la conformité sur les trois paramètres clés de performance d’une opération de traitement :

  • Le choix de l’essence de bois et ses caractéristiques,
  • Le produit de préservation,
  • 
Le processus d’imprégnation.

C’est la reconnaissance par une tierce partie du respect des caractéristiques certifiées.

Attention : avec CTB-B+, l’ensemble de ces paramètres est respecté et les bois sont de ce fait suffisamment protégés pour leur emploi visé.

> télécharger le certificat CTB-B+ d'Horse Stop

La Garantie Horse stop®

Horse Stop® offre une garantie de 10 ans sur les produits certifiées CTBB+. Cette garantie peut être porté à 20 ans en option. Nous consulter.

La garantie couvre :

  • Tous les produits contre les dommages causés par le pourrissement et les insectes.
  • Tous les produits en contact permanent avec le sol

La garantie ne couvre pas :

  • 
Le cout inhérent à l’installation et les produits installés en contact avec l’eau de mer.

La Garantie Horse stop®

Horse Stop® offre une garantie de 10 ans sur les produits certifiées CTBB+. Cette garantie peut être porté à 20 ans en option. Nous consulter.

La garantie couvre :

  • Tous les produits contre les dommages causés par le pourrissement et les insectes.
  • Tous les produits en contact permanent avec le sol

La garantie ne couvre pas :

  • 
Le cout inhérent à l’installation et les produits installés en contact avec l’eau de mer.

Quelles sont les atouts d’une barrière Horse Stop® ?

La qualité du sciage

Le stock disponible

La visserie de qualité fournie

La traçabilité avec le marquage à chaud
Quelles sont les changements ?
Toutes les hauteurs de nos barrières sont communiquées avec des hauteurs de pose hors sol pour faciliter le choix du modèle pour nos clients (la partie enterrée varie de 50 à 70 cm selon les modèles et types de sol).
Toutes nos références de Barrières sont vendues au ml.
Toutes les barrières sont nommées et la gamme s’élargit.
Mise en œuvre
Même bien préservé, le bois reste toujours un matériau qui travaille (3 à 4 % de variations dimensionnelles) avec les variations d’humidité et de température. De légères fentes et d’éventuelles déformations peuvent donc apparaître. Soumis aux UV, le bois peut grisailler avec le temps sans que cela nuise à sa durabilité.

Menu

Top