Nouveauté

Classe 4 SP

Spécial terrain difficile

La rétention haute de la classe IV: la rétention classe IV SP

Bénéficiez du même traitement que les traverses de chemin de fer et les poteaux de ligne en choisissant la classe IV SP.

La rétention SP est une rétention haute de la classe IV, utilisée pour des ouvrages sous forte exposition ou pour une longue durée de service. Le traitement classe IV SP est un traitement jusqu’à saturation avec une concentration de produit 35 % supérieure au traitement de la classe IV classique.
Pour des durées de vie supérieures
Optez pour la classe IV SP

Lors de la construction d'une clôture bois, le propriétaire a inévitablement 2 objectifs principaux : la sécurité des chevaux et la pérennité de l'ouvrage pour que cette clôture dure vraiment longtemps et que ni lui ni la génération suivante n'est plus à s'en soucier. La durée de vie d'une clôture bois dépend de plusieurs paramètres que sont la nature du sol, les conditions d'humidité et surtout a capacité du bois à résister aux xylophages (champignons et insectes). Pour atteindre cet objectif, une nouvelle avancée dans le traitement des bois a fait son apparition sur le marché : la rétention SP pour l'emploi en classe IV.

La rétention SP
comment ça marche ?

La rétention SP est une technique de traitement supérieure du bois pour un emploi en classe IV. Elle tire son nom de la quantité plus importante de produits de traitements que le bois aura stocké pendant la ou les phases de traitement en autoclave. Le bois retenant plus de produits, il est qualifié comme montrant une rétention supérieure au bois traité pour l’emploi classe IV. Cette appellation et le traitement supérieur qui lui est associé ont été créés pour répondre aux besoins de bois soumis à de plus dures conditions notamment les poteaux de lignes électriques profondément enfoncés dans le sol parfois même dans des plots béton et qui doivent tenir beaucoup plus que les 10 années de garantie fournisseur (requis dans le bâtiment dans le cadre de la garantie décennale).

Petit rappel sur les classes d’emploi du bois. Celles-ci ont été définies en rapport avec l’emploi du bois dans le domaine de la construction. Pour celles qui nous intéressent :

- la classe III décrit une aptitude pour un emploi de bois exposé aux intempéries en extérieur, mais pas en contact avec le sol

- La classe IV écrit une aptitude pour un bois exposé aux intempéries en extérieur et en contact avec le sol. Dans le domaine de la construction, cette classe d’emploi est très majoritairement définie pour la construction de terrasses avec des lames de bois peu en contact avec le sol et des lambourdes posées au sol, mais non enterrées.

On comprend bien que la contrainte est différente pour du bois posé au sol et qui va sécher rapidement que pour du bois comme un piquet ou une planche de retenue de carrière littéralement enterrée dans le sol et en contact quasi permanent avec de l’humidité. Selon l’emploi réel du bois il y a donc classe IV et classe IV. Comment peut-on alors faire confiance au fournisseur qui vend du bois pour un emploi en classe IV ?

Pourquoi avoir confiance
en mon fournisseur ?

La réputation est sans aucun doute un premier élément de confiance pour choisir un fournisseur, mais personne n'est à l'abri d'un changement d'approvisionnement ou d'une évolution dans le processus de fabrication qui va modifier la qualité du produit. C'est pour cela que les fournisseurs sérieux font contrôler leur production par des organismes eux-mêmes indépendants selon les critères de cahiers des charges rigoureux et pertinents. C'est le cas du FCBA qui certifie CTB-B+ les bois vendus par Horse Stop. La qualité de bois est contrôlée avant traitement, les produits de traitement sont contrôlés, tous les lots et traitements sont enregistrés et des contrôles sur les produits finis sont régulièrement effectués de façon aléatoire.
La FCBA est elle-même auditée régulièrement par le COFAC qui est le certificateur des certificateurs. Que de garanties pour vos poteaux de clôture !

Quelle garantie réelle entre la classe IV et classe IV avec rétention SP ?

En pratique, la classe IV est conçue dans l'idée d'une durée de vie qui ira de 10 à 15 ans y compris dans des sols plus contraignants comme des sols avides et humides. La rétention SP, initialement conçue comme alternative à la créosote polluante, toxique et cancérigène pour les poteaux de ligne électrique vise une durée de vie du poteau d'au moins 25 ans. Un des indicateurs de cette rétention est la teneur en cuivre pur dans le bois qui passe d'au moins 1,5 kg de Cu pur /m3 d'aubier traité en classe IV à 2.5 kg en rétention SP.

Les emplois de la rétention SP en équestre

Comme la rétention SP représente un surcout par rapport au traitement classe IV classique, il est judicieux de la réserver d'abord aux éléments les plus fortement sollicités. Ce sont typiquement les poteaux des lices de carrière ainsi que les planches de retenue de sable. En effet, l'arrosage des carrières maintient une humidité qui favorise les attaques sur le bois et ce sont donc naturellement ces pièces qui en souffriront en priorité. Ensuite, ce sont tous les poteaux de clôture bois qui seront concernés. Les lices qui ne sont pas en contact avec le sol craignent moins que les pieds de poteaux.

Quel surcout pour une lice de carrière en traitement SP

On comprend vite que d'augmenter la durée de vie d'une lice ou d'une clôture à un coût et qu'il s'amortit sur le long terme sans compter le coût de la pose de la clôture qui vient alourdir la note.

Pour une lice de carrière de 60 x 20, il faudra compter un surcout compris entre 450 € et 500 € pour des poteaux et planches de retenue avec rétention SP, soit environ 2.80 €HT /ml (mètre linéaire). Un investissement à prendre en considération pour une durée de vie de la lice augmentée de 10 à 15 ans.

Le monde du cheval maintient bien tenace la légende de la traverse de chemin de fer qui ne se revendait pas cher et qui était indestructible. Aujourd'hui, la préoccupation écologique a heureusement pris de l'importance et l'emploi de la créosote se réduit généralement à des emplois réglementés pour préserver à la fois l'environnement, notre santé et celle de nos chevaux. C'est pourquoi des procédés de plus en plus aboutis sont mis au point. À ce titre, la rétention SP est une option longévité garantie par un procédé de certification rigoureux qu'il est bon d'envisager notamment pour les bois soumis aux contraintes les plus intenses.

NOS INSTALLATIONS EN BOIS CERTIFIE

TOUT COMPRENDRE SUR LES

CLASSES D'EMPLOI DES BOIS

Pour assurer la pérennité de votre ouvrage, faites le bon choix


Menu