La météo commence à faire des siennes et la boue pointe à nouveau son nez ? Aie… Et ce n’est pas votre cheval qui va vous aider à limiter tout ça. Lorsqu’il marche et qui plus est lorsqu’il galope , le cheval génère une contrainte en poinçonnement sur le sol, C’est-à-dire une sollicitation importante du sol, sur une surface très réduite. Si vous faites le choix d’une stabilisation en granulat ou en cailloux, soyez certain qu’elle ne supportera pas le poinçonnement des chevaux dans le temps. Il est préférable d’opter pour une dalle stabilisatrice pour chevaux qui viendra limiter, voire même annuler, la production de boue dans les paddocks et les parcs. Vous l’avez compris, les sols doivent être aménagés pour supporter le poinçonnement produit par les pieds des chevaux.

Pourquoi stabiliser un paddock ?

Le poinçonnement produit par le poids du cheval a plusieurs conséquences sur le sol : la destruction de la végétation et se son système racinaire qui structure le sol d’une part, et le compactage d’autre part. En effet, les pieds des chevaux exercent une contrainte importante sur les sols. Cette contrainte compacte le sol ce qui rend impossible l’implantation du couvert végétal car les racines n’ont plus d’espace pour se développer entre les granulats du sol. Malheureusement, le sol compacté perd toute capacité de drainage car l’eau ne trouve plus d’interstices pour s’évacuer. Elle s’accumule en surface et se mélange à la terre sous l’action des pieds des chevaux. Et c’est comme ça que commence le cycle infernal de la boue.

Stabiliser un sol boueux est non seulement essentiel pour la bonne santé des sols mais également pour celle des chevaux eux-mêmes. Un cheval qui peut sortir au paddock plusieurs heures par jour est un cheval plus heureux et plus encore lorsqu’il n’est pas obligé de patauger dans la boue. Stabiliser un sol boueux contribue donc à son bien-être général. Vous lui éviterez d’ailleurs de développer une gale de boue, pathologie qui touche la peau au niveau des pâturons, bien connue de nombreux propriétaires de chevaux à la mauvaise saison. Vous limiterez également les risques d’entorse générés par un sol glissant. Enfin, vous gagnerez un temps fou au moment du pansage… Pensez-y ! Voici autant de raisons qui devraient vous pousser à installer une dalle de stabilisation dans vos paddocks et vos parcs.

Je configure mon projet

Comment stabiliser un paddock ?

Pour stabiliser un paddock il faut d’abord connaître la nature du sol et son comportement. Bien entendu, un sol va se comporter différemment en fonction du nombre de chevaux qui y sont hébergés et donc qui le piétinent. Mais ça dépend surtout de sa nature et de sa sensibilité à l’eau. Plus les éléments qu’il contient sont fins, plus le sol retient l’eau et est donc susceptible de se transformer en boue. C’est également en fonction de la texture du sol qu’on va pouvoir déterminer une sensibilité plus ou moins importante au compactage.

Une fois établie la nécessité de stabiliser le sol, se pose la question de la méthode à employer. En dehors d’une dalle béton qui ne fait que déplacer le problème, il n’existe aucun traitement du sol qui résiste à terme au poinçonnement produit par les pieds de vos chevaux. La seule solution durable et efficace que nous pouvons vous conseiller est l’installation d’une dalle de stabilisation, aussi appelée dalle anti-boue. Cette dalle stabilisatrice pour chevaux vous permettra de limiter la contrainte mécanique du poinçonnement exercée par le poids du cheval en la répartissant sur une surface plus importante. La dalle drainante reste d’ailleurs perméable et laisse passer l’eau, qui plus est lorsqu’il s’agit d’une dalle alvéolaire..

On utilisera toujours des dalles drainantes pour maintenir la perméabilité et éviter l’accumulation d’eau de ruissellement qui provoque l’érosion. Suivant le nombre de chevaux qui sont hébergés dans le paddock et de l’intensité du piétinement subi, de l’utilisation plus ou moins fréquente de celui-ci ou encore du passage régulier ou non d’engins agricoles, il faudra également réfléchir à la fondation à installer sous la dalle stabilisatrice. Pour les zones de piétinement peu intenses, des dalles stabilisatrices de 3 cm feront l’affaire. Vous pourrez par exemple utiliser les dalles de stabilisation Hors’sol, idéales pour cet usage. Non seulement leur drainage est exceptionnel, mais en plus elles empêcheront l’érosion sur ces zones spécifiques peu (ou moins) foulées par vos chevaux. Il vous faudra passer à des dalles de 5 cm sur les zones de piétinement intenses et de passage d’engins agricoles.

Comment choisir sa dalle de stabilisation ?

Là encore tout dépend de l’utilisation qui est faite des paddocks, ainsi que du nombre de chevaux qui les fréquentent au quotidien. Les zones les plus fréquentées doivent être traitées en priorité. Les abords de râteliers, des abreuvoirs, les entrées de parcs, les abords des abris et enfin les zones de circulation entre les points d’intérêt du parc : voici autant de zones pour lesquelles les besoins seront différents. Par exemple, la zone où vous nourrissez vos chevaux est nécessairement plus piétinée. De plus elle va recevoir la majorité de leurs crottins, tout comme la zone de repos. Or, si vous utilisez une dalle alvéolaire, les crottins viendront se glisser dans ses alvéoles et y resteront. Pas très hygiénique ! Pour ce type de zone, nous vous recommandons d’utiliser une dalle Heavy Drain dont la conception est faite pour être curée mécaniquement et nettoyée en profondeur.
En concevant votre projet, il est d’ailleurs préférable d’anticiper le curage des fumiers. Tâche pénible, elle est mécanisable à condition d’utiliser les dalles conçues pour cela : les dalles Heavy Drain, ces dalles stabilisatrices sont particulièrement résistantes et leur profil est conçu pour cela. Elles présentent un autre avantage qui est de ne pas être solidaires entre elles. De cette façon, si une dalle vient à être accrochée par un outil de curage, rien de grave : elle sera remise à sa place facilement. Ce pourrait être bien plus compliqué si vous accrochez une nappe de dalles avec le godet d’un tracteur !

Pour les autres zones, vous pouvez tout à fait utiliser une dalle alvéolaire telle que la dalle Hors’sol pour chevaux.