En limitant la quantité de litière utilisée par box, l’emploi de tapis caoutchouc a plusieurs conséquences sur l’hygiène :

  • Le box est nettoyé plus facilement et de façon plus complète il ne reste donc que très peu de matière organique. La densité bactérienne est de ce fait réduite, ce qui contribue à améliorer l’hygiène.
  • Les urines sont en partie collectées dans les rainures en dessous du tapis et ne sont plus en contact direct avec le cheval. Les mesures effectuées lors d’essais montrent que la charge bactérienne n’est pas influencée par les résidus urinaires présents sous les tapis.
  • La plus faible densité de matière organique limite également la production d’ammoniac qui est d’une part désagréable et d’autre part toxique et irritante pour les voies respiratoires. Ce phénomène est particulièrement mis en évidence lorsque les températures sont élevées. Les boxes qui restent humides avec beaucoup de litière produisent beaucoup plus d’ammoniac que les boxes chevaux avec tapis et peu de litière qui demeurent beaucoup plus sains.