Le choix du mode d’hébergement des chevaux

C’est une évidence mais on commence par définir le nombre de chevaux à héberger ainsi que le ou les modes d’hébergement (box, boxes/paddock terrasse, écurie active, pâture) des différentes catégories de chevaux au fil des saisons.

Si ce choix n’est pas si évident, le raisonner en prenant en compte le besoin en main d’œuvre est assez pertinent car il constitue une charge importante de l’entreprise. Nous allons ici traiter seulement de l’hébergement en boxes

Les boxes :

Pour une écurie en box ou box terrasse, on définit ensuite les dimensions des boxes en fonction du gabarit des équidés et de leur état physiologique (poulinières gestantes ou suitées, étalons en saison de monte, poney d’instruction, …)

Le département ingénierie constate sur un coût moyen de boxe 3x3 standard d’environ 6000 € HT.

Cela comprend environ 1800 € de fournitures :

Façade 750 € HT

Cloison 600 € HT

Tapis caoutchouc 350 € HT

Mangeoire et abreuvoir automatique :70 € HT

Le reste comprend le bâtiment, les réseaux, dallages etc.

Le curage des boxes

Le curage des boxes est la contrainte majeure de ce type d’hébergement. Une écurie moderne n’a plus besoin de rémunérer du personnel pour cette corvée. La mécanisation par cloisons coulissantes ou façades ouvrantes est incontournable.

Pour assurer la sécurité des chevaux et du personnel, il faut avant tout penser au bien-être des chevaux. Un cheval serein est toujours moins dangereux qu’un individu stressé. On pensera à laisser un maximum de luminosité et de possibilité de contacts visuels, olfactifs et tactiles entre individus.

Choix des portes de boxes

Le choix de portes coulissantes ou battantes des façades à l’ancienne est aussi influencé par la sécurité. Les portes battantes sont moins propices aux bousculades et aux prises de hanches.

Après l’hébergement, on programme les locaux techniques et de travail :

  • Graineterie
  • Douche
  • Salle de préparation / pansage
  • Solarium
  • Bureau
  • Club house
  • Sanitaires
  • Etc.