Pertes de foin générées par la distribution « en vrac »

Le foin distribué au sol est gâché à plus de 60 %. S’il n’est pas protégé par le râtelier, il est perdu :

  • Dans la terre ou la boue
  • En litière, les chevaux se couchent préférentiellement dessus plutôt que sur un sol trop dur ou trop humide.
  • A cause des déjections, les chevaux urinant et faisant préférentiellement leurs crottins sur du foin ou de la paille.

Distribuer dans un râtelier pour limiter le gaspillage

L’utilisation d’un râtelier à foin évite ces pertes inutiles qui accroissent fortement les charges d’alimentation d’une écurie. Ne serait-ce que par l’économie de foin réalisée. Sur une botte de 340 kg à 50 €, cela représente une économie de l’ordre de 30 €. A ce rythme, un râtelier chevaux haut de gamme est très vite amorti. Avec le profil en Z du râtelier Durapoly, les chevaux sortent moins rapidement la tête du râtelier donc ils consomment plus le foin en gardant leur tête dedans et en gâchent donc moins.

Le filet à foin empêche le gaspillage et régule la consommation de fourrage

Couplée à l’utilisation de râteliers, l’utilisation de filets à foin réduit encore plus le gaspillage. Les chevaux ramassent alors le moindre brin de foin échappé du filet et la lenteur d’absorption générée par les petites mailles du filet limite également les consommations excessives inutiles. On adaptera la taille des mailles du filet à la vitesse d’ingestion souhaitée.

Les diverses utilisations du râtelier

Évidemment, on peut utiliser le râtelier pour la distribution du foin au parc mais on peut également l’utiliser en quartiers (Durapoly) pour une distribution dans des paddocks mitoyens ou dans un coin du box.

 

Quelle taille de maille de filet pour quel cheval ?

Pour des chevaux de gabarit moyen, les mailles de 4.5 cm sont les plus couramment utilisées. Pour des poneys que l’on a besoin de restreindre de façon plus drastique, on préfèrera des mailles de 30 mm. Enfin, pour les gros gabarits comme les chevaux de trait, des mailles de 60 mm sont préférables. L’utilisation de mailles trop petites peut conduire à une usure prématurée du filet d’une part et à l’apparition de comportements de frustration d’autre part