Le bon choix d’une herse de carrière pour l’entretien des sols équestres se fait selon plusieurs critères. L’objectif est évidemment de proposer aux cavaliers et chevaux des sols avec une texture tout d’abord homogène pour la sécurité, mais aussi adaptée à la discipline, au niveau technique et à l’intensité de la pratique.

Nature des sols des aires d’évolution à travailler

Le premier critère à prendre en compte est celui de la nature des sols à entretenir. Les interventions sur les sols sont différentes qu’il s’agisse d’un sable fibré ou d’un sable pur.

Pour entretenir un sable fibré, on recherchera un matériel capable de remélanger en permanence le sable et la fibre ainsi que des dents pour casser les agglomérations plus cohésives que sur un sable pur. Enfin, un dispositif de « top dressing » apporte la texture des quelques cm supérieurs de la couche de travail. On choisira une herse spécialement adaptée aux sols fibrés

L’entretien d’un sable pur peut varier qu’il s’agisse d’un microsable fin (500 µ et moins) ou d’un sable à grain plus gros de type 0/1 et plus. Dans le 1er cas, on va chercher à lisser et fermer le sol en ajoutant un « top dressing » plus ou moins souple selon le besoin. On choisira alors un modèle mixte équipé notamment d’une puissante lame de nivellement. Dans le second, le choix de herse se fait en fonction du besoin de décompactage que l’on peut rencontrer sur des sols un peu usés ou comportant beaucoup de fines. Un utilisera une herse mixte pour un sol à tendance souple et une herse à dents puissantes pour un sol qui tend à se compacter.

Dimensions des aires d’exercice à entretenir

Pour entretenir une piste de galop ou une grande carrière extérieure, on investira dans un outil large (2m40 ou plus) cependant, si on doit entretenir des petits manèges, ou des ronds de longe, un outil étroit et maniable est recommandé. Lorsque l’on doit utiliser un seul outil pour des aires de dimensions très variables, l’option de module articulé pour un herse large permet de bien passer les courbes et les coins malgré un outil de grande largeur.

Disciplines pratiquées, instruction, entrainement ou compétition

En CSO, on cherche des sols fermes en compétition pour la performance. Il est parallèlement recommandé de travailler quotidiennement sur des sols plus souples pour préserver l’ensemble de l’appareil locomoteur du cheval. On choisira donc un combiné compétition pour des structures qui en organisent régulièrement de manière à proposer des sols fermes. Pour une écurie d’entrainement ou d’instruction, on investira plutôt dans un outil équipé de dents de décompactage pour assouplir les sols. De même, les écoles d’équitation opteront pour des outils qui assouplissent les sols en cas de chute d’une part et pour préserver les chevaux d’instruction qui sont leur « outil de travail » qui sont parfois montés sur ces sols exclusivement par des cavaliers de petit niveau.

Véhicule utilisé pour la traction

Évidemment la herse doit être adaptée au matériel de traction au niveau du système d’attache (boule ou 3 points) en vérifiant la catégorie d’attelage pour les tracteurs. On veillera à ce que l’outil soit plus large que l’essieu du véhicule de manière à ce que les lames couvrent les passages de roues de l’engin. Enfin, pour les modèles non équipés de roues, il faut vérifier que le tracteur est en capacité de soulever la herse pour le transport entre les aires d’évolution et sa zone d’entreposage.