l'Amortisol est quasi sans entretien. Les quelques interventions ponctuelles sont les suivantes

  • A l'installation, si l'on souhaite profiter plus rapidement d'une couche de travail plus compactée et moins foisonnée, la solution consiste à arroser l'Amortisol (oui, vous avez bien lu arroser!) avant de le compacter avec un rouleau compresseur ou simplement en roulant dessus avec un engin lors (et des pneus propres).
  • Les bords et les coins vont avec le temps recueillir une petite surépaisseur de feutre. La principale tâche d'entretien consiste donc à rabattre sur la piste ce petit bourrelet. La fréquence de cette intervention est fonction de l'intensité d'utilisation de l'aire d'évolution. Cela peut aller d'une fois par semaine pour une utilisation particulièrement intensive à 2 fois par an pour une carrière privée.
  • Comme sur tout sol équestre, la formation d'une piste en périphérie de l'aire d'évolution peut se produire. Elle reste cependant bien plus souple que sur un sol en sable et le redressement des bords expliqué plus haut suffit à la faire disparaitre.
  • Le ramassage des crottins se fait dans la mesure du possible. Ce revêtement tolère assez bien la présence de crottins mais on veillera à le tenir aussi propre que possible.
  • Aucun passage d'engin ou de herse n'est à prévoir.

EN SAVOIR PLUS SUR LE REVÊTEMENT DE SOL AMORTISOL

>Créer mon projet d'Amortisol