Les parois du manège sont soumises à des chocs et peuvent causer des blessures aux cavaliers et aux chevaux.

La périphérie du manège est par nature une zone plus dangereuse du fait de la présence des murs. Il est donc primordial de protéger chevaux et cavaliers des risques spécifiques de ces zones :

- Risque de se faire écraser contre les parois. C'est le rôle du pare-botte d'écarter le cheval du mur du manège en créant une proéminence qui empêche le cheval de venir trop près du mur. Pour remplir sa fonction, cette proéminence doit être située en dessous de la hauteur du pied du cavalier sans quoi c'est l'effet inverse qui se produit et le cavalier peut voir sa jambe coincée entre le pare-botte et le cheval. Cette hauteur est d'environ 45 cm pour un manège chevaux et d'environ 30 cm pour un manège poneys. - Le risque de percuter le mur au-dessus en cas de chute. L'important dans ce cas est que le cavalier ne percute pas d'objet contondant qui aggraverait ses blessures. Il est donc recommandé d'installer un voligeage au-dessus du pare-botte pour prévenir une chute contre un poteau de structure par exemple. - le risque au niveau des portes. Du fait du comportement grégaire du cheval, les portes sont des zones où il "paddoque" et il cherche à rejoindre ses congénères. Les portes doivent donc d'une part l'empêcher de passer et mieux l'empêcher d'envisager qu'il pourrait passer. D'autre part, elles doivent assurer la continuité du pare-botte et du voligeage pour les raisons que nous venons d'expliquer.