Mathématiquement, plus une herse est large, plus l’entretien de la carrière va pouvoir être fait rapidement. C’est en partie vrai, mais le choix de la largeur de la herse doit quand même tenir compte de quelques autres paramètres pour éviter les déconvenues.

La largeur de l’essieu de l’engin qui tracte la herse.

Trop souvent oublié, ce paramètre est pourtant incontournable. La herse doit impérativement être plus large que l’essieu, sans quoi, on ne pourra pas passer le long de la lice ou du pare botte et d’autre part, les passages de roues sur le sable ne seront pas entièrement recouverts par le passage de la herse. Déception assurée.

La puissance du tracteur et la nature des sols

En effet, il faut d’une part que le tracteur ou le quad développe suffisamment de puissance pour tracter une herse même si on descend les dents pour décompacter le sol. On prendra en compte le fait que sur des sols profonds, la herse va de demander plus de puissance que sur des sols fermes où elle « glissera » mieux. Enfin, pour les herses sur attelage 3 points et avec des petits tracteurs, on vérifiera que ce dernier est en mesure de soulever la herse pour la transporter d’un point à un autre.

Les dimensions des aires d’évolution

Il est très fréquent que le même outil serve à entretenir plusieurs aires d’évolution (manège, carrière, piste de galop, rond de longe, etc.). C’est pourquoi on est parfois amené à faire des compromis et choisir un outil un peu moins large, mais plus polyvalent. L’utilisation d’un module articulé est néanmoins une bonne solution pour pouvoir utiliser un outil large dans des espaces exigus.