En effet, augmenter de la part de foin dans la ration fait inévitablement baisser son coût et l’achat du fourrage à la récolte est bien meilleur marché.

Importance du fourrage dans l’alimentation

Le cheval est un herbivore, pas un granivore il est donc important que la majorité de son alimentation soit constituée par du fourrage et non pas par des céréales. Ces dernières doivent seulement être utilisées en complément. Ce fourrage doit être conservé dans des conditions sèches et la manutention doit en être facile. Les 10 à 12 kg de fourrage que consomme par jour chaque cheval jour nécessitent une capacité de stockage importante que permet un tunnel de stockage. De même, un stockage effectué dans de mauvaises conditions génère la formation de moisissures dans le foin responsable notamment du développement de syndromes respiratoires graves et invalidantes comme l’emphysème. D’où l’intérêt de stocker dans des bonnes conditions.

Problème du stockage et de la reprise

Le mode de stockage e plus économique en fourniture est la bâche. En pratique, c’est vraiment une solution à proscrire car elle ne permet pas une bonne conservation, est sensible au vent et nécessite des manipulations chronophages et pénibles. Un abri digne de ce nom se rentabilise rapidement en coût de main d’œuvre et en qualité du fourrage distribué aux chevaux.

Prix du stockage

Un abri en bois peut tout à fait servir de stockage pour le fourrage mais le coût pour des quantités de fourrage importantes devient vite prohibitif. Il est donc judicieux de recourir au tunnel de stockage plus économique.