Fiche de présentation

  • Nom : Ecurie Lalande Laborie
  • Département : Dordogne, nouvelle Aquitaine
  • Activité : Elevage et gîte
  • Installations : Ecurie sur 2 niveaux, carrière et prairie
  • Disciplines pratiquées : Loisirs, CSO
  • Projet réalisé : Aménagement complet de l’écurie
HORSE STOP® : Pouvez-vous nous en dire plus sur votre domaine Lalande Laborie et votre histoire ?

Mme Sanne Udink : Lalande Laborie est un domaine unique au cœur du Périgord noir, en Dordogne. Nous pratiquons deux activités principales sur le domaine : le gîte et l’écurie.

  • Pour le gîte nous avons une capacité d’accueil de 46 personnes : cabanes dans les arbres, tiny House, chambres d’hôtes dans la maison de maître du domaine, etc. Un spa est également à disposition.
  • L’écurie est dédiée à un usage privé, on réalise un peu d’élevage et de valorisation (1/2 poulain par an).

Nous sommes entourés de paysages magnifiques, entre forêts et prairies vallonnées, un cadre serein où le temps s’arrête.  Le nom de l’écurie est hérité de la maison de maître, Laborie, datant de 1904 et entièrement rénovée.

H.S : Votre écurie à étage est très atypique, pourquoi avoir choisi une telle configuration ? Quels sont les avantages ?

Mme Sanne Udink : Nous avons réalisé notre écurie sur deux étages pour répondre à deux contraintes fortes de notre terrain :

  • Notre écurie est implantée en zone naturelle, la contrainte d’emprise au sol imposée par la commune est donc forte. Avec un étage, nous avons pu doubler le nombre de boxes tout en conservant une emprise au sol minimale.
  • Le terrain est très en pente, une construction en étage nous permettait de réduire le terrassement et donc c’était également un avantage économique.

Au final, l’écurie s’intègre encore mieux au paysage ! Elle possède une entrée en haut de la colline pour les boxes situés à l’étage, et une entrée en bas pour les boxes du rez-de-chaussée.

Les avantages sont donc multiples : plus économique, plus esthétique, plus originale qu’une écurie classique et meilleure rentabilité pour le nombre de boxes.

H.S : Savez-vous si les chevaux ont le vertige ?

Mme Sanne Udink (rire) : Au début les chevaux trouvaient ça un peu étrange ! Mais très vite ils se sont habitués. Ceux du haut apprécient de nous regarder d’en haut, cela les rassure et les apaise finalement. Je ne sais pas si les chevaux ont le vertige, mais pas les miens en tout cas !

H.S : Pourquoi avez-vous choisi HORSE STOP® ?

Mme Sanne Udink : Mon père est ingénieur à Dubaï, je connaissais déjà la marque là-bas puisque nous avions connu sur place une écurie « HORSE STOP® ». Comme j’étais nouvelle dans la région, je me suis vite tournée vers HORSE STOP® d’autant plus que le rapport qualité / prix correspondait exactement dans mes critères. Ensuite, J’ai eu un très bon feeling avec le commercial Anthony, il est bilingue, très réactif, et ça marche super bien avec lui ! C’est pour ça que j’ai choisi de travailler avec vous.

H.S : Cela fait maintenant plusieurs années que vous avez installé le matériel, qu’en pensez-vous et comment vieillit-il ?

Mme Sanne Udink : J’entretiens avec rigueur et soins mes boxes. Tous les mois, je nettoie les séparations et façades au savon noir, pour conserver l’éclat et la brillance des boxes. Ils sont presque comme neuf malgré 6 ans d’ancienneté !

Le matériel est très costaud, je possède également un râtelier Durapoly depuis des années et il résiste très bien face à mes chevaux, tout comme les clôtures.

Je configure mon projet

Toutes les photos