L’hôpital La Musse avec sa capacité d’accueil de près de 400 lits, est l’un des plus grands établissements de santé en France dédié aux soins de suite et de réadaptation. Soucieux d’améliorer en permanence la prise en charge et l’accompagnement des personnes en situation de handicap, l’hôpital La Musse réunit autour de cette mission plus de 650 professionnels aux compétences et spécialités complémentaires. Trois instituts de formation (ergothérapie, kinésithérapie et audioprothésistes) sont également adossés à l’hôpital, ce qui le positionne d’ailleurs comme le premier centre de formations universitaires paramédicales de l’Eure.

L’hôpital La Musse n’hésite pas à se diversifier et à innover pour améliorer le bien-être et l’accompagnement des patients. Catherine Palladitcheff – directeur des établissements La Musse, très impliquée dans le développement de la prise en charge de l’autisme – et Patrick Villessot – président de la fondation La Renaissance Sanitaire, se sont intéressés ces dernières années à l’équithérapie. Ainsi, la volonté de créer un centre d’équithérapie sur le site de l’hôpital La Musse a vu le jour.

Partenaire actif dans l’élaboration de tels centres depuis de nombreuses années, HORSE STOP® a été choisi pour participer à la réalisation de cette construction. Le projet était particulièrement attractif pour plusieurs raisons. D’une part, il allait être le premier centre d’équithérapie en France intégré à un établissement hospitalier. D’autre part, les valeurs et la mission fédérant l’ensemble du personnel de l’hôpital La Musse sont en parfaites adéquation avec celles de HORSE STOP®: sécurité, innovation et bien-être.

En collaboration avec l’architecte en charge du projet, HORSE STOP®, grâce à son Bureau d’Études, a su adapter ses produits afin de répondre aux besoins et exigences que nécessitent un tel centre. Nous avons interrogé Emmanuel Dutheillet de Lamothe, l’architecte, afin d’avoir son retour d’expérience sur ce projet.

HORSE STOP® : Pouvez-vous nous présenter votre cabinet et les enjeux de conception pour ce premier centre d’équithérapie au sein d’un hôpital ?

Emmanuel Dutheillet de Lamothe : Je fais partie du cabinet Architectes Associés qui est un important cabinet d’architecture à Limoges. Nous avons une large expertise dans le bâtiment, que ce soit pour le domaine public et plus récemment dans le domaine privé. Cependant, n’ayant jamais réalisé de structure équestre auparavant, ce projet de centre d’équithérapie était une première. J’ai dans un premier temps dû comprendre ce qu’était l’équithérapie et ses besoins. Ce centre recevra des personnes en situation de handicap physique ou psychologique, qui seront misent en contact avec des équidés pour compléter leurs soins.

L’ensemble de la réalisation devait donc répondre aux besoins des utilisateurs et des chevaux résidants. Le maitre d’ouvrage du projet ainsi que le livre publié par l’’Institut Français du Cheval et de l’Equitation (IFCE) « Aménagement et équipement des centres équestres » m’ont beaucoup guidé pour la conception de ce projet.

H-S : Quels sont les spécificités techniques de ce centre unique en France ?

E.D.D.L : Ses spécificités sont multiples. Tout d’abord, il est important de savoir que l’hôpital La Musse était à l’origine, un sanatorium. Créé en 1930, il prenait en charge des patients malades de la tuberculose. La ville voisine craignant de voir les malades s’échapper et les contaminer, l’hôpital a érigé de grandes enceintes afin de protéger les habitants. Les années sont passées, l’hôpital a évolué mais les murs sont restés, guidant ainsi la construction du centre d’équithérapie qui, pour se fondre dans l’environnement, a été pensé plus en hauteur et en volume. Ensuite, dans le cadre de l’équithérapie, les chevaux, doués d’empathie, seront les témoins de moments forts en émotions. Il était primordial que le projet offre un cadre de vie relaxant pour les équidés. La volonté étant d’améliorer le bien-être des patients et de préserver celui des chevaux qui seront de véritables acteurs dans les protocoles de soins. Enfin, pour permettre l’accessibilité à tous les patients ainsi qu’aux différents acteurs des soins, j’ai dû adapter les aires d’évolution et demander plusieurs aménagements sur mesure, réalisés par votre bureau d’études d’ailleurs.

H-S : Comment avez-vous rencontré HORSE STOP® et pourquoi nous avoir retenu pour ce projet ?

E.D.D.L : C’est durant la phase de construction que nous avons découvert HORSE STOP®. Nous étions en train de définir les lots, donc de dresser la liste des produits dont nous aurions besoin pour le centre, quand le président de La Renaissance Sanitaire nous a parlé de votre entreprise. HORSE STOP® correspondait à nos besoins et lors de nos différents échanges, vous étiez l’entreprise la plus compétente et la plus motivée du marché. Lors des contacts avec vos concurrents, nous n’avions pas retrouvé cet engagement, ni la capacité d’adaptation que vous possédez grâce à votre bureau d’études interne. C’est pourquoi nous avons été heureux que vous remportiez l’appel d’offre.

H-S : Réaliser ce projet vous a-t-il intéressé ?

E.D.D.L : Complétement ! C’est un très beau projet que nous avons pu réaliser. J’ai eu l’opportunité de mettre en œuvre toutes mes compétences dans cette réalisation, mais en plus d’en acquérir de nouvelles. Grâce à ce projet inhabituel et unique en son genre en France à ce jour, j’ai découvert l’équipe HORSE STOP® et leurs prestations m’ont convaincu. A l’avenir, j’aurai l’entreprise en tête si j’ai de nouveau l’occasion de concevoir des projets d’infrastructures équestres

Je configure mon projet

Toutes les photos