Si un râtelier Durapoly convient à l’utilisation de tous les chevaux et poneys, l’utilisation en sécurité et de manière pratique et fonctionnelle d’une cloche à foin demande de répondre, au préalable, à certains prérequis.

Quelle est la hauteur au garrot de mes chevaux ?

Le haut des ouvertures par lesquelles les chevaux passent l’encolure dans la cloche pour accéder au fourrage mesure 1m18. Les chevaux les plus grands (+d’1m68 environ) vont donc toucher le haut de la cloche avec l’encolure. Au mieux, cela peut quelque peu leur épiler la crinière, au pire, cela peut pousser la cloche et faire peur aux autres chevaux.

Le groupe de chevaux est-il calme et stable ?

Une cloche à foin comporte 4 entrées et ne permet donc pas d’alimenter simultanément plus de 4 chevaux. Si le groupe de chevaux à alimenter est plus important, il faudra investir dans plusieurs cloches. Le choix d’un râtelier peut se révéler plus pertinent.

Si le groupe de chevaux est stable et que les chevaux sont calmes, l’utilisation de la cloche convient. En revanche, du fait de la visibilité réduite des chevaux lorsqu’ils ont la tête dans la cloche, s’ils sont peureux ou que le groupe est agité, des incidents vont inévitablement survenir.

Quelle est la taille des bottes de foin que j’utilise ?

La cloche à foin permet d’abriter des bottes de diamètre 140 cm maximum. Si les bottes utilisées ont toujours un diamètre inférieur, aucun souci ; par contre, si les approvisionnements sont aléatoires, un râtelier sera plus pratique.

Suis-je équipé pour soulever la cloche pour l’installer sur le foin ?

Manipuler et soulever la cloche à foin seul demande une condition physique minimum. La manipulation d’un Durapoly seul est bien plus aisée. Il faut en tenir compte en cas de problème de dos ou pour les personnes de gabarit léger.

Combien de chevaux puis-je nourrir avec une coche

Une cloche à foin comporte 4 entrées et ne permet donc pas d’alimenter simultanément plus de 4 chevaux. Si le groupe de chevaux est stable et calme, 4 chevaux viendront simultanément. S’il est plus agité, les chevaux ne viendront plus manger ensemble lorsque la botte est largement entamée et qu’ils peuvent se voir, se toucher et se menacer par-dessous la cloche.

Vais-je utiliser un filet à foin petites mailles en plus de la cloche ?

Si c’est le cas, les ouvertures basses de la cloche font que le filet, tiré par les dents des chevaux, aura tendance à ressortir par les ouvertures quand la botte sera partiellement consommée. Si cela ne fait pas courir grand risque à des chevaux non ferrés, c’est dangereux pour les chevaux ferrés qui risquent de se coincer l’éponge d’un fer dans les mailles.

Mes chevaux sont-ils joueurs ou « coquins » ?

Lorsque la botte de foin est bien entamée, certains chevaux « farceurs » arrivent à retourner la cloche, car elle est bien plus légère qu’un râtelier Durapoly. Le dispositif perd alors tout son intérêt et le gaspillage est de retour. Plus problématique, si certains des chevaux sont ferrés et que l’on utilise un filet à foin, cela devient très dangereux, car un fer peut se coincer dans le filet très robuste. Le cheval va alors paniquer et au mieux déferrer, au pire s’accidenter.

Recevoir une offre de prix pour la cloche à foin
Découvrir le Durapoly