Protection de l’environnement, gestes éco-responsables, lutte contre le gaspillage, réchauffement climatique … Voilà un ensemble de termes non exhaustifs qui de nos jours sont devenus omniprésents dans notre vocabulaire et qui influencent nos habitudes de consommation. La filière équine n’échappe pas à la règle et opter pour des clôtures « naturelles » sans traitement séduit de plus en plus de structures équestres. Cet engouement ne va pas sans quelques questionnements que les réseaux sociaux ou forums relaient avec plus ou moins de sérieux et de véracité.

L’acacia est-elle une plante toxique pour le cheval ?

Le robinier ou faux -acacia est une espèce végétale très rependue dans nos campagnes. Son bois est naturellement imputrescible et avec le châtaignier, il est l’une des deux seules essences classées classe IV. Il est donc tout à fait indiqué pour une utilisation en extérieur sans aucun besoin de traitement. Si l’ingestion de la plante FRAICHE ou de l’ECORCE est une cause d’intoxication chez les animaux et chez le cheval en particulier qui est y particulièrement sensible, les fleurs quant à elles, sont tout à fait inoffensives. Elles sont d’ailleurs cuisinées et consommées par l’homme sous forme de beignets, il est donc faux d’affirmer que l’acacia est une plante toxique dans sa totalité. De nombreuses autres plantes peuvent d’ailleurs être toxiques voire mortelles pour les chevaux les plus connues étant l’If ou le laurier-rose très présents en France. L’érable sycomore, le seneçon de Jacob et la porcelle enracinées font également partie des plantes toxiques pour les chevaux, à connaitre et savoir traiter lorsqu’on héberge des chevaux.

Choisir quand même l’acacia comme bois de clôture ?

Chez HORSE STOP® on répond OUI mais en prenant quelques précautions et en rappelant quelques principes de base.

  • Les clôtures doivent être écorcées, c’est le cas de nos clôtures bois campagnes. En effet, comme nous l’avons précisé ci-dessus, c’est principalement l’écorce du robinier ou faux acacia qui est toxique pour les équidés. En supprimant l’écorce des lices et piquets de clôture, les risques d’intoxication disparaissent.
  • Entretenir ses pâtures : ce principe de base à le double avantage de garder une herbe homogène et de bonne qualité pour vos chevaux mais aussi tout simplement de leur offrir suffisamment de pâturage pour que l’envie de jouer les castors en grignotant les clôtures s’envole
  • Leur mettre à disposition du bois ‘ inoffensif » à ronger. En effet, c’est souvent ignoré mais les écorces et le bois de façon plus générale font partie intégrante du régime alimentaire du cheval au même titre que les feuilles, les racines etc. Il vaut mieux cependant éviter le vieux bois pour une raison évidente : le risque de les voir s’abîmer les gencives avec des échardes. Le tremble fraichement coupé est un bon exemple de « bois de consommation » pour les chevaux.
  • Ronger avec excès peut être un trouble du comportement souvent exprimé par un cheval qui s’ennuie et/ou qui ne dispose pas de suffisamment de fibres dans son alimentation. Il sera donc important de prévenir ce risque en s’assurant que son environnement correspond bien à ses besoins physiques et physiologiques. Le cheval est un animal grégaire qui se déplace tout au long de la journée pour se nourrir, par conséquent s’il est isolé ou s’il manque d’espace pour se mouvoir librement le risque d’ennui et donc de ronger le bois des clôtures sera accru.

 

Pourquoi les clôtures en robinier ou faux acacia sont elles de plus en plus à l’honneur

Le robinier ou faux acacia est un bois particulièrement dur et naturellement imputrescible. Ces 2 qualités lui confèrent du coup plusieurs avantages

  • Durabilité : sa dureté comparable à certains bois tropicaux comme le teck, le rend particulièrement solide. Avec une durée de vie naturelle qui avoisine les 60 ans il est incontestablement un investissement à long terme.
  • Ecologique: Ne nécessitant pas de traitement chimique pour une utilisation en extérieur, il demeure parfaitement naturel et donc écologique.
  • Empreinte carbone : Planté massivement en Europe depuis le 17èmesiècle, il est très présent dans nos forêts françaises. La pollution générée par son transport triangulaire (lieu de production, scierie, lieu de destination final) est de ce fait considérablement réduite.
  • Disponibilité : L’acacia est une essence de bois dont la croissance est rapide qui s’adapte à tout type de sol. Il est par conséquent contrairement à d’autres essences, relativement facile de s’en procurer.
  • Esthétisme : Décliné en clôture, il offre un look totalement différent des barrières chevaux habituelles. Il donne à la pâture un aspect authentique et naturel très apprécié de nos jours

Chez HORSE STOP®, nous avons choisi de promouvoir les clôtures acacias car elles répondent à nos valeurs et à la mouvance actuelle où les préoccupations environnementales plébiscitent l’utilisation de bois locaux.

De plus et malgré le contexte actuel de pénurie de bois qui prolonge les délais d’approvisionnement de façon drastique et provoque une envolée des prix, la capacité de stockage de notre site de Malissard nous permet de disposer de ces références en disponibilité immédiate.