L’installation correcte d’un poste améliore sensiblement la qualité de passage du courant dans la clôture électrique.

Etape 1 : Prise de terre

Pour un poste sur secteur

Commencer par la prise de terre. Par défaut, elle doit être composée d’un piquet d’1 mètre galvanisé pour un poste sur secteur et installée à un endroit ombragé et humide pour que la terre y soit plus conductrice. Les descentes de gouttières, surtout si elles sont au nord des bâtiments, sont des endroits très propices à l’installation d’une prise de terre. Dans les terrains difficiles, tels que des terrains calcaires très secs ou très sableux, on peut installer jusqu’à 3 piquets de terre d’1 m reliés entre eux et utiliser un mélange de bentonite pour en améliorer encore l’efficacité.

L’erreur la plus souvent constatée est celle qui consiste à utiliser un fer à béton ou en métal qui rouille en guise de prise de terre. La rouille a des propriétés isolantes qui rendent la qualité de la prise de terre très médiocre.

Pour les électrificateurs basse impédance (identifiables par l’indication d’énergie délivrée inférieure à 6J), un à deux piquets de terre suffisent dans l’immense majorité des configurations. Par contre, pour les électrificateurs UBI (Ultra Basse Impédance, identifiables par une énergie délivrée de plus de 10 J) utilisés pour les clôtures de très longue distance, il faudra une prise de terre réellement surdimensionnée pour garantir une bonne efficacité.

Pour un poste autonome (sur pile ou sur batterie)

Un poste autonome est généralement équipé en série avec une prise de terre de 30 cm. Celle-ci conviendra pour une clôture de faible longueur (300 ou 400 m au mieux). Si la clôture est longue de plusieurs centaines de mètres, il est recommandé de remplacer cette prise de terre par un piquet d’1 m ou de rajouter des piquets de 30 cm si le sol est peu conducteur.

Je configure mon projet

Etape 2 : Branchement de la prise de terre

Relier la prise de terre à l’électrificateur avec de préférence un câble isolé pour la haute tension pour éviter de » prendre  le jusʺ en le touchant par inadvertance.

Etape 3 : Branchement de la clôture

Utiliser impérativement du câble haute tension pour relier la borne clôture de l’électrificateur au conducteur de la clôture (ruban, cordon, fil lisse, etc…). En effet, la tension des impulsions délivrées par le condensateur de l’électrificateur est, suivant les postes, aux alentours de 10 000 V. L’utilisation de fils électriques domestiques isolés pour 220 V génère donc inévitablement des pertes considérables avant même que le courant n’ait rejoint la clôture de l’enclos à proprement parler. Cette pratique ainsi que le défaut de prise de terre, sont les principales causes du manque d’efficacité d’une clôture électrique et elles concernent la majorité des installations.

En conclusion, un électrificateur de puissance raisonnable mais correctement branché sera bien plus efficace qu’un poste surpuissant mais mal branché De plus, comme le tarif de l’électrificateur augmente rapidement avec sa puissance, le bon branchement est aussi un facteur d’économie sur le montant de  l’investissement dans une installation de clôture électrique.