Les abris chevaux font partie des aménagements importants pour héberger des équidés en extérieur. Ils représentent un investissement pour les propriétaires d’écuries, donc cela peut devenir frustrant de se rendre compte que vos chevaux ne l’utilisent pas. Que ce soit son orientation, le sol de l’abri ou encore les angles, nous allons vous donner nos conseils et astuces pour abriter vos chevaux dans les meilleures conditions. 

Il est important de se poser les bonnes questions sur la non-occupation de vos abris. Est-ce que vos chevaux trouvent d’autres alternatives dans leur environnement qui le justifie ? Ou bien certains choix stratégiques n’ont pas été faits en amont ?

La taille de l’abri

Un de ces choix stratégiques concerne la taille de l’abri. La photographie ci-après contient un exemple d’une surface d’abri chevaux trop petite. S’il était plus grand, les chevaux auraient pu y aller en même temps. En général, on compte entre 8 à 10m² de surface de couchage par cheval.

Petite astuce : Si votre cheval se couche sur une surface mouillée (neige, pluie ou boue par temps froid), c’est souvent un signe que les surfaces de repos sèches (sol du dortoir) sont insuffisantes ou inaccessibles (un dominant coince l’entrée si elle est petite).

Vous pouvez retrouver plus de détails au sujet des dimensions de vos abris chevaux sur un précédant article.

129(2)
129(1)

Optimiser le positionnement de l’abri

Dans l’idée d’un groupe de chevaux avec des relations sociales et une hiérarchie établie en fonction des ressources, les abris devront être positionnés de manière à ce que chaque cheval puisse en profiter. Si vous observez des conflits au sein du groupe, nous vous recommandons d’installer différents abris en angle droit en co-visibilité, plutôt que côte à côte et dos à la clôture. De cette façon, les chevaux pourront se voir et profiter des abris.

L’orientation, le facteur clé

Pour que votre cheval l’utilise régulièrement quand il en a besoin, il vous faudra positionner votre abri de façon à le protéger des intempéries et de la chaleur. Il sera nécessaire de l’orienter dos aux vents dominants et si possible dans un endroit ombragé. Cela peut être faisable sur une zone ombragée par des arbres ou une orientation nord sud.

Au contraire, l’abri sera plus apprécié en été, si votre cheval peut profiter de l’air frais circulant. Dans un grand groupe, considérez mettre des abris orientés nord, même si cela semble contre-intuitif. Les chevaux les utiliseront mieux en été et peut-être moins en hiver.

Un sol toujours sec et confortable

Le choix du sol dans un abri dépendra de différents facteurs dans une écurie. Pour maximiser l’utilisation de vos abris, nous parlerons tout d’abord des saisons.

En effet, pendant l’été le cheval cherchera à se protéger du soleil ou des insectes. En revanche, en hiver il cherchera plutôt un sol sec et confortable pour se coucher et se reposer. Nous recommandons donc de mettre de la paille pendant la période hivernale et de ne pas mettre de litière/paille pendant l’été. Le sol étant sec pendant la période estivale, la litière ne fait pas partie des éléments indispensables.

Un autre facteur à considérer lors du choix de la litière dans vos abris chevaux est la région dans laquelle vous vous situez. En effet, la paille peut offrir une solution économique dans certaines régions alors qu’elle sera plus rare et donc plus coûteuse dans d’autres parties de la France. Toujours dans l’idée de maximiser l’utilisation de vos abris, évitez de mettre de la paille lorsque vous vous retrouvez avec des chevaux qui viennent manger la paille alors que d’autres sont en train de se reposer.

Enfin, si vous avez des chevaux qui font de l’emphysème, il faudra mieux privilégier des litières à base de lin, de miscanthus. Une autre solution consiste à installer des tapis en caoutchouc alliés à de la litière pour plus de confort.

Sans titre-1_0003_sol abri
129(3)

Apporter de la fraîcheur dans l’abri

Pour maximiser l’utilisation de vos abris chevaux pendant la période estivale, il faudra songer aux meilleurs moyens d’aérer et de rafraichir les abris. Les chevaux rechercheront toujours à s’abriter de la chaleur et un des moyens de le faire peut être d’installer des brumisateurs. Dans le but d’abaisser la température ambiante de l’abri, ces brumisateurs peuvent éviter les coups de chaleur chez les chevaux et le stress thermique. Ce stress est causé par un dépassement des mécanismes de refroidissement du cheval et se manifeste par une respiration plus rapide, de l’abattement et de la déshydratation.

Créer une zone défavorable aux insectes

Pendant la période estivale, les chevaux vont rechercher l’ombre mais également d’être protégé des insectes. Pour ce faire, nous vous suggérons d’ajouter des rideaux à bande en PVC comme sur la photo ci-après. Cela empêchera une partie des insectes de rentrer dans l’abri et aux chevaux d’aller se reposer en paix.

Ajouter des grattoirs

Sur la photo précédente, nous pouvons voir qu’il y a une brosse accrochée à l’entrée de l’abri. Ce grattoir peut aider les chevaux à se soulager des piqûres d’insectes, de l’ennui ou de la perte d’un manteau de saison. Par la même occasion, ils reviendront plus facilement et plus souvent vers les abris.

Prévoir de larges ouvertures

Toujours dans l’idée de relation sociale avec une hiérarchie entre les chevaux, il faudra que votre abri soit ouvert dans la longueur pour favoriser la fuite en cas de conflits entre les congénères. Si vous souhaitez que l’ensemble du groupe puisse utiliser vos abris au maximum, cette ouverture dans la longueur est indispensable.

Tronquer les angles dangereux

En gardant à l’esprit la notion de relation sociale entre les chevaux, vous pouvez aussi optimiser l’utilisation de vos abris en rognant les angles à l’intérieur. Cela facilitera la fuite si un dominant coince un dominé.

Fractionner pour limiter les agressions

Afin que tous les chevaux d’un même groupe se sente assez à l’aise et en sécurité pour utiliser au maximum vos abris, vous pouvez également fractionner en plusieurs espaces un abri au lieu d’un seul grand abri. Pour se faire, mettez en place une barre ou une clôture, afin de créer plusieurs petits espaces au lieu d’un grand comme sur les photographies ci-dessous.

Pour optimiser cet espace pour une utilisation par tous les congénères lorsqu’ils le souhaitent, le mieux est de mettre les séparations au milieu pour que les chevaux puissent bien les contourner en cas de panique. L’idée consiste à faciliter le rassemblement des chevaux dans cet espace en limitant les agressions.

Pour conclure, si vous souhaitez que vos chevaux profitent un maximum des abris que vous aménagez, nous vous conseillons de rendre cet espace le plus adapté au bien-être du cheval. Avec la période de grosse chaleur qui démarre, tout doit être pensé pour que tous les chevaux du groupe puissent aller s’y rafraîchir et y trouver de l’ombre.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec nos experts équestres pour votre projet.