Aménager mon écurie, c’est d’abord penser au bien-être des chevaux qui vont y séjourner. Je dois me rappeler la liste des fondamentaux du comportement équin à savoir : la grégarité en maximisant la possibilité de contacts sociaux ; l’alimentation en continu basée sur le fourrage ; la possibilité de se déplacer avec des accès aux parcs et paddocks le plus souvent possible. Parallèlement, aménager mon écurie, c’est avoir une réflexion poussée sur sa fonctionnalité de manière à limiter au minimum nécessaire le temps de travail ainsi que sa pénibilité. Le curage des boxes et des paddocks doit être mécanisé autant que faire se peut. La distribution de l’alimentation doit être ultra fonctionnelle voire même automatisée pour gagner en flexibilité. Enfin, les entrées et sorties  des parcs et paddocks doivent prendre le moins de temps possible. De cette façon, plus de temps pourra être consacré aux chevaux eux-mêmes.

Toute la gamme

Façade coulissante

Façade à l’ancienne

Séparation

Fenêtre & Volet

Porte de box

Porte d’écurie

Options façade de box

Equipements d’écuries

Solarium

Expertise technique construction équestre

Conception écurie avec rendu à la main

Conception écurie avec rendu plans texturés

Livre blanc

Guide pratique de la construction bois

Tout ce qu’il faut savoir pour réaliser son écurie

Obtenez le livre blanc de la construction bois

Guides

Pourquoi choisir des façades de boxe et des cloisons HORSE STOP®  ?

Parce que vous souhaitez que votre écurie vous ressemble, qu’elle soit conçue pour correspondre à...

En savoir plus

Comment concevoir ses boxes pour le bien-être de ses chevaux ?

On sait que le confinement prolongé au box favorise certaines pathologies mais parfois le boxe...

En savoir plus

Quels sont les accessoires de rangement indispensables pour une écurie ?

Dans une écurie les accessoires indispensables concernent le rangement des équipements d'équitation

En savoir plus
configurer mon projet

Vous avez un projet ?

Demander un chiffrage

FAQ

Aménagements

Elle permet d’abord de gagner du temps par la fonctionnalité qu’elle apporte. On peut la remplir facilement et la nettoyer depuis l’extérieur du box. Elle contribue à la sécurité du personnel en évitant de passer la main par un barreaudage étroit alors que les chevaux sont excités par la distribution du grain.

L’installation d’une ouverture sur l’extérieur améliore la ventilation dans le box et limite le risque de développement de pathologies respiratoires chroniques. Un point de vue supplémentaire sur son environnement semble être bon pour le moral des chevaux.

La fenêtre aura des dimensions max 1 x 1m pour éviter les tentatives d’« évasion »

Le curage par cloisons coulissantes est le plus rapide, surtout si la fumière est dans l’axe de la rangée de boxes. Cette méthode est cependant peu flexible, car tous les boxes sont curés simultanément et les chevaux doivent tous être sortis des boxes.

Le curage par façade ouvrante est plus flexible, car permet de ne sortir du box qu’un seul cheval à la fois. Il demande plus de temps et oblige à effectuer plus de manœuvres que la méthode de curage avec les cloisons coulissantes.

On choisit donc la méthode en fonction de l’organisation du travail dans l’écurie, mais également des possibilités d’aménagement des écuries et de circulation autour du bâtiment.

Dans les écuries où les chevaux se côtoient longtemps comme les clubs ou les écuries de propriétaires, les cloisons barreaudées favorisent les contacts sociaux. Elles contribuent donc au bien-être des chevaux et à faire baisser le stress. Dans les écuries où les chevaux ne sont que de passage, on a tendance à installer des cloisons pleines pour des questions sanitaires et de calme.

Utiliser des cloisons pleines pour isoler les entiers est discutable au cas par cas. Cela peut aider certains à se calmer, mais cela peut également générer du stress et de la résignation qui peut évoluer en agressivité.

Le barreaudage partiel des cloisons peut permettre aux chevaux de profiter à la fois de la possibilité de contacts sociaux tout en gardant un moyen de s’isoler quand ils préfèrent être au calme.

Pour des questions de fonctionnalité, on oriente les portes en fonction du sens de sortie préférentiel du cheval. Si le cheval sort et va le plus souvent vers la droite, on installe une porte ouvrant à droite.

Les portes coulissantes sont plus économiques et permettent une fermeture intégrale du box (pas de tête dans le couloir donc moins de nettoyage. Elles donnent un aspect plus rangé à l’écurie contrairement aux portes battantes qui restent à moitié ouvertes lorsque les chevaux sont sortis. Par contre, elles sont moins sécuritaires si le cheval sort précipitamment du box en bousculant le soigneur.

Les portes battantes sont plus sécuritaires, car évite une prise de hanche et laisse du dégagement en cas de cheval qui force le passage. Les possibilités esthétiques sont plus variées avec les portes battantes. Elles permettent une fermeture intégrale du box ou seulement en partie basse. Leur conception les rend plus robustes.

Bien que l’on s’adapte aux bâtiments existants, on sait que plus le cheval dispose d’espace, plus il sera confortablement installé. Il aura notamment moins d’appréhension, à se coucher s’il dispose de suffisamment de place. Ce qui constitue un gage de bien-être et de meilleure récupération. Les surfaces suivantes sont donc des minimums.

  • 3×3 pour les petits gabarits (1m60 max)
  • 3.5 x3.5 pour les plus grands
  • 4 x4 et plus pour poulinières suitées.

Load More

Réalisations


Faites chiffrer votre projet


Veuillez remplir le formulaire ci-dessous pour recevoir une offre personnalisée (*champs obligatoires) :