Fournir un abri aux chevaux vivant en extérieur contribue à leur bien-être, leur confort ... et est légalement obligatoire.

En effet, l'article R214-18 du code rurale interdit de garder en plein air des équidés lorsqu'il n'existe pas de dispositif destiné à éviter les souffrances qui pourraient résulter des variations climatiques. On note tout d'abord qu'une grande variabilité existe dans la sensibilité des chevaux aux différentes nuisances. Les races rustiques et de gabarit moindre sont très souvent plus adaptés à une vie en extérieur alors que les chevaux issus de sélection vers des individus plus près du sang ou des chevaux de concours hippiques peuvent être plus sensibles. Enfin, les chevaux habitués à la vie en écurie ont souvent besoin d'une période d'habituation pour vivre dehors confortablement. Les chevaux utilisent essentiellement les abris pour se protéger des nuisances suivantes :

- En été, les insectes et la chaleur.

- En saison froide, le vent et la pluie

Quoi qu'il en soit le positionnement de l'abri dans un point haut avec une bonne vue sur l'environnement et dos au vent dominant est fortement recommandé. Si ce n'est pas le cas, on peut craindre que les chevaux ne l'utilisent pas.

- A l'aide d'une mire, visser les différentes hauteurs de lices à la hauteur prévue et constante par rapport au sol. Ajuster à la scie chaque longueur de lice pour une finition irréprochable.