L’hébergement des chevaux au parc est une solution pertinente car elle permet de conserver une vie sociale aux chevaux et de gagner du temps. En pratique, comment les alimenter ?

L’hébergement des chevaux au parc permet de répondre à leurs caractéristiques comportementales en répondant à leur nature grégaire et leur besoin d’interactions sociales. Il reste plus économique en temps de travail et en manutention qu’un hébergement individuel au box. Enfin, cela apporte beaucoup de flexibilité dans les horaires de travail. Reste à répondre à la question des solutions techniques d’alimentation. Lorsque les chevaux sont à l’herbe, la question ne se pose pas. Par contre, dès que la ressource en herbe ne suffit plus, il devient nécessaire de complémenter en foin les chevaux hébergés en extérieur. Plusieurs objectifs s’imposent :

Lutter contre le gaspillage

On sait qu’une botte de foin posée directement au sol est gaspillée à hauteur de 60 % par un groupe de chevaux. L’emploi de râteliers à fourrage limite le gaspillage à environ 20%. Enfin, l’utilisation de filets à foin empêche quasiment tout gaspillage du foin. On adaptera donc le nombre et le type de râteliers à l’effectif du troupeau.

Limiter la surconsommation

Certains chevaux et poneys ont une trop forte tendance à l’embonpoint. La solution réside dans l’emploi de filets petites mailles qui limitent la préhension du foin. Les chevaux mangent plus lentement et moins pour les plus gloutons. Attention toutefois à ne pas utiliser des mailles exagérément petites qui génèrent une frustration que les chevaux transforment en agressivité.

Préserver la sécurité

On utilisera des râteliers conçus pour les chevaux et reconnus pour leur niveau de sécurité. Les râteliers galvanisés sont conçus pour les bovins et comprennent toujours des anges et de dangereux espaces entre les tubes. De nombreux accidents parfois dramatiques ont été recensés avec ces équipements. Il est recommandé d’utiliser soit des abris de distribution équestres soit des râteliers plastiques conçus pour les chevaux comme le râtelier Durapoly.

Optimiser la fonctionnalité

Les râteliers sont de bonnes solutions techniques. Les abris de distribution à poste fixe optimisent encore plus le chargement. Positionnés en limite de parcelle, ils se chargent depuis l’extérieur de la parcelle et demeurent compatibles avec des solutions de filets petites mailles. Leur capacité permet également d’espaces les réapprovisionnements ou de nourrir des effectifs de chevaux plus importants. On compte en générale 2 passages d’encolure par cheval pour qu’ils puissent tous se nourrir ensemble et dans le calme.